vendredi 21 avril 2017

Lolita Blog Carnival - What would you like to see for the future of lolita fashion?



Here is a new Lolita Blog Carnival entry! This week's topic is: What would you like to see for the future of lolita fashion?

Voici un nouvel article pour le Lolita Blog Carnival ! Le sujet de cette semaines est : Qu'aimeriez-vous voir pour le futur de la mode lolita ?


This is a very interesting topic that can be approached from many perspectives. From a fashion point of view, I’d like lolitas to take it easy on some rules. I mean, rules are meant to be broken (I'm thinking about some rules such as lolitas are supposed to cover their shoulders, hair color should be natural and body modifications should be hidden. Or even that converse shoes shouldn't be worn with lolita... if the outfit follow the general aesthetic, I don't see the problem with that). 

C'est un sujet très intéressant qui peut être abordé sous de nombreux angles. Du point de vue de la mode, j'aimerais que les lolitas soient plus souples sur certaines règles. J'entends par là que les règles sont faites pour être brisées (je pense notamment à celle selon laquelle les lolitas sont censées couvrir leurs épaules, que la couleur des cheveux devrait être naturelle et que les modifications corporelles devraient être cachées. Ou encore du fait que des converses ne devraient pas être portées avec du lolita... si la tenue suit l'esthétique de base, je ne vois pas où est le problème). 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Sam and Lunie are perfect the way they are. The Converse shoes are amazing with Sam's outfit and Lunie's tattoos are a part of her, why hiding them?

 Sam et Lunie sont parfaites telles quelles. Les converses sont géniales avec la tenue de Sam et les tatouages de Lunie font partie d'elle, pourquoi les cacher ?
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

In my opinion, all the fashions have to change at some point to survive, and lolita fashion has already changed a lot. If we're not open to change, if we don't consider any fashion experimentations, I think our fashion will die someday (I assume we all have different point of view on this matter, and that's very normal! I'd be happy to read your opinions in comments though ♥) and that's why for the future, I'd like to see more freedom in our fashion.

De mon point de vue, toutes les modes doivent à un moment donné évoluer pour pouvoir survivre, et la mode lolita a déjà beaucoup changé. Je pense que si nous ne sommes pas ouverts au changement, si nous n'acceptons pas les expériences de styles qui peuvent être faites, notre mode va un jour mourir (et je pense que nous avons tous des points de vues divergents sur ce sujet, ce qui est bien normal ! Je serais ravie de lire vos avis dans les commentaires ♥), et c'est pourquoi à l'avenir, j'aimerais voir plus de liberté dans notre style.

Lolita fashion rules, then (1999) and "now" (2014).

Those pictures come from an entry named "Confusing Lolita rules, guidelines and mean Lolitas' - a guide for the beginner Lolita " that you can find on Mary Hazelbelle blog. I think it's very accurate and interesting. 

Ces photos sont issues d'un article nommé "Confusing Lolita rules, guidelines and mean Lolitas' - a guide for the beginner Lolita " que vous pouvez trouver sur le blog de Mary Hazelbelle. Je pense qu'il est d'actualité est très intéressant (en anglais uniquement, mais vous pouvez le traduire avec le widget google trad situé sur la droite de son blog)


Also, I’d like to see more casual lolita (hence my desire of converse shoes with lolita fashion). At this numeric era, people tend to only share -me the first- their more OTT coords. And, I feel like we are forgetting slowly but surely that lolita fashion is a street fashion. Casual lolita is a substyle that deserves to be pushed on the front of the scene, we shouldn’t forget it. That’s why, even if I deeply admire all OTT coordinates, I think Lea, Duplica and Yumi are girls to follow. For the future, I’d like to see more casual lolitas (well, I may try to share more of my daily outfits!).

De même, j'aimerais voir plus de casual lolita (d'où l'envie de converses avec du lolita). À l'air du numérique, les gens ont tendance -moi la première- à ne partager que leurs tenues les plus OTT. J'ai l'impression que nous oublions doucement mais surement que la mode lolita est une mode de rue. Le casual lolita est un sous style qui mérite d'être poussé sur le devant de la scène, nous ne devrions pas l'oublier. Et c'est pourquoi, même si j'aime profondément l'OTT, je pense que Lea, Duplica et Yumi sont des filles à suivre. Pour le futur, j'aimerais voir plus de casual lolita (du coup, je devrais essayer de poster plus souvent mes tenues du jour) !

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Yumi / and I
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Talking about numeric era, I’ve read a lot of things about the death of Harajuku fashion. With the end of the magazines Fruits, Kera and Gothic lolita bible, I understand everyone is afraid. But, think about it for one second. Who buy CDs, DVDs, books, and others physical supports nowadays? More and more people are listening to music through Spotify or ITunes, they read their books with a kindle and there are chilling on Netflix. Everything is getting dematerialized. So are the magazines. We follow fashion trends on the internet and less and less people are buying physical supports. Thus, their producers stop their diffusion.

En parlant de l'ère numérique, j'ai lu de nombreuses choses sur la mort de la mode Harajuku. Avec la fin des magazines Fruits, Kera et Gothic Lolita Bible, je comprends la peur de tout à chacun. Mais, réfléchissons une seconde. Qui de nos jours continue à acheter des CDs, des DVDs, des livres et autres supports physiques ? De plus en plus de gens écoutent de la musique avec spotify ou Itunes, ils lisent leurs livres sur leurs kindles et aiment se détendre sur Netflix. Tout se dématérialise. Les magazines aussi. Nous suivons les nouvelles tendances sur le net et de moins en moins de monde achètent des supports physiques. Et donc, leurs producteurs stoppent leurs diffusions.


I’ve also read that there are less and less lolita enthusiasts in Japan. We all know that the heart of this fashion is the famous Harajuku district. Unfortunately, tourists have taken this district and are quite disrespectful, taking pictures of the Japanese fashion lovers as if they were some kind of touristy attraction or monuments, forgetting that they (that we) are human beings. Thus, the fashion enthusiasts have moved, they walk down Takeshita Dori less and less, they organize private meetings and they meet on the internet. I don't think that Japanese fashion is dying, it transfers its soul on the social media, and that’s normal. It’s, I think, the essence of the 21st century.

J'ai également lu qu'il y aurait de moins en moins d'amoureux de la mode lolita au Japon. Nous savons tous que le coeur de cette mode se trouve dans le fameux quartier Harajuku. Malheureusement, les touristes ont pris ce quartier d'assaut et sont assez irrespectueux, prenant des photos des amoureux de la mode japonaise comme s'ils étaient une attraction touristique ou un monument, et en oubliant qu'ils sont (que nous sommes) des êtres humains. De ce fait, les amoureux de la mode ont migré, ils se baladent de moins en moins dans Takeshita Dori, ils organisent des réunions privées ou se rencontrent sur le net. Je ne pense pas que la mode Japonaise se meurt, elle transfère son âme sur les réseaux sociaux, c'est normal. C'est, à mon avis, l'essence même du 21éme siècle.

Takeshita Dori by Danny Choo for Culture Japan.

The lolita fashion stays strong. Just, see how many events are organized worldwide and how fast their tickets are sold. See how every lolitas are enthusiastic about those events, and how happy we all are to share our passion together, through the social media and during small meetings or big tea parties. Lolita fashion, as J-fashion, isn’t dying: it’s changing!

La mode lolita est toujours forte. Il n'y a qu'à voir combien d'évènements sont organisés à travers le monde et à quelle vitesse se vendent leurs tickets. Il n'y a qu'à voir combien les lolitas sont enthousiastes à propos de ces évènements, et combien nous sommes heureuses de pouvoir partager notre passion, aussi bien sur les réseaux sociaux que pendant des petits meetings ou grandes tea parties. La mode lolita, de même que la mode japonaise, ne meurt pas : elle change !


That’s why for the future of the fashion, I’d like to see less pessimistic thoughts on the social media, more love, a higher tolerance and more casual outfits, because we are a strong fashion that will last for long.

C'est pourquoi pour le futur de la mode, j'aimerais voir moins de pensées pessimistes sur les réseaux sociaux, plus d'amour, plus de tolérance et plus de tenues casual, parce que nous sommes une mode forte qui durera longtemps. 

I hope you like this week topic. See you soon for a new one!
Be sure to check out this week's Carnival bloggers entries ♥



jeudi 13 avril 2017

Les grands thermes


Come with me in a place out of time. The old thermal baths of Châtel-Guyon were built in 1906 and are a wonder of architecture. This majestic classified monument mixes antic and Roman architecture. But, all things come to an end. The thermal baths closed their door definitely in 2004 to the benefits of more modern ones that have been built a few hundred meters away, and what was yesterday a jewel in thermal baths monuments is slowly dying. Today, nature takes over.

Suivez-moi dans un endroit hors du temps. Les vieux thermes de Châtel-Guyon construites en 1906 sont une merveille d'architecture. Ce majestueux bâtiment classé monument historique mêle constructions antique et romane. Mais, toutes les choses ont une fin. C'est en 2004 que les grands thermes ont définitivement fermé leurs portes au bénéfice de plus modernes construites à quelques centaines de mètres, et ce qui était hier un joyau parmi les thermes meurt aujourd'hui à petit feu. La nature reprend ses droits.


Nowadays, the building is a property of my town's city hall. Normally, only the hallway is accessible to the public. For the time of a photo session, the doors were opened to me, and I had the chance to explore further this building. Thank you very much to the city hall for giving me this chance.

Aujourd'hui, le bâtiment appartient à la mairie de ma ville. Et normalement, seul son vestibule est accessible au public. Les portes m'ont été ouvertes pour le temps d'une séance photo, et j'ai pu avoir la chance d'explorer un peu plus ce bâtiment. Merci beaucoup à la mairie de m'avoir donné cette opportunité.

Perdue dans les Grands Thermes.

(Lost in the Great Thermal Baths)


Outfit Rundown.

Blouse: Long Sleeve Thin Blouse - Souffle Song
Headdress: Triple Fortune
Tights: Angelic Pretty
Wig: Lockshop

Dress: Colourful Fairy Tale Jumperskirt ($74.99) - Souffle Song  


Dress Review

I really love this dress. It's very comfortable and easy to accessorize. The construction is on point and it comes with the removable corset belt that I'm wearing in the pictures. This dress is pretty heavy, which I really appreciate. You need a very good petticoat underneath though. For these pictures I wear a petticoat on top of a crinoline for achieving the wanted shape. 
Also, I really like that it has a removable bow. Maybe you've seen that I pinned it in my headdress for improving the color harmony of the outfit.

J'adore cette robe. Elle est très confortable et facile à accessoiriser. Elle est également très bien construite et est envoyée avec la ceinture corset amovible que je porte sur les photos. Cette robe est également assez lourde, ce que j'apprécie tout particulièrement. Ceci dit, il est nécessaire de porter un très bon jupon en dessous de celle-ci. Pour ces photos je porte un jupon au-dessus d'une crinoline afin d'obtenir la forme désirée. 
De plus, j'aime vraiment le fait qu'elle ait un noeud amovible. Peut-être aurez-vous remarqué que je l'ai épinglé dans mon headdress pour améliorer l'harmonie des couleurs de la tenue.



Model / MUHA / Photo Editing: Pom Pommandarine (me)
Photographer: David Picazo



I hope you like these pictures and this short review. This place is magical, I can't wait for being back there for a new photo session... Coming soon(?) 

J'espère que vous aimez ces photos et cette petite review. Cet endroit est magique, je me languis d'y retourner pour une nouvelle séance photo... Peut-être bientôt (?)

vendredi 7 avril 2017

Lolita Discovery - "La Fabrique de Miss Red"


It is lolita discovery time! This month I'd like to introduce you a french brand I recently discovered, La Fabrique de Miss Red. As always, scroll down the page to discover the interview in English, to see pictures of this brand's work and find the links to know more about it.

C'est l'heure d'une nouvelle découverte lolita ! Ce mois-ci j'aimerais vous présenter une marque que j'ai récemment découvert, La Fabrique de Miss Red. Comme toujours, n'hésitez pas scroller au bas de la page pour découvrir le travail de cette marque (en photos) et trouver les différents liens pour en savoir plus.

https://www.facebook.com/La-Fabrique-de-Miss-Red-1415627048668762/
♥ ~ Version Française ~ ♥

*English translation at the bottom*


Bonjour Marion ! Tout d'abord merci d'avoir accepté de répondre à cette interview. Peux-tu nous dire qui se cache derrière la marque et quel est ton parcours ?
Merci à toi de m'accorder cette interview, et aux personnes qui la liront.
Derrière « La Fabrique de Miss Red », il y a une jeune femme qui ne se destinait a priori pas du tout à la création...bien qu'ayant toujours aimé les arts, j'étais en effet partie sur des études paramédicales. Après avoir « rencontré » la pâte polymère en 1ère année, je me suis des plus en plus investie dans la création de bijoux. C'est un problème de santé qui m'a ouvert les yeux en 3ème année : à ce moment-là, j'ai compris qu'il valait mieux que je suive ma voie première, j'ai arrêté mes études et me suis consacrée à construire mon entreprise.

Marion, créatrice de "La Fabrique de Miss Red"

Portes-tu la mode lolita au quotidien ou es-tu simplement attirée par l'univers lolita ?
La mode lolita m'intéresse depuis de nombreuses années, je la porte lors d’événements divers (fêtes, sorties) et quelques fois au quotidien par pur plaisir. Lorsque je travaille, je privilégie généralement une tenue plus pratique (et qui ne craint pas les taches), mais à la vérité je souhaiterais m'habiller plus souvent dans les styles Classic lolita et Otome kei.

Quand as-tu créé ta marque et qu'est-ce qui t’a donné l'envie de la créer ?
La marque « La Fabrique de Miss Red » a été créée en 2016.
Pour la petite histoire, j'ai découvert la pâte polymère (matériau de base pour la plupart de mes créations) en octobre 2012 grâce au forum « Gothic Lolita » (plutôt inactif aujourd'hui)...cette matière et la façon dont on pouvait la travailler ont été une révélation.
Moi qui trouvais rarement des bijoux à mon goût, j'étais ravie de pouvoir enfin laisser libre cours à mon imagination ! Encore mieux...je pouvais même créer des accessoires qui conviendraient parfaitement à mes coordinations. Bien sûr, les débuts en modelage n'ont pas été la hauteur de mon imagination dans un premier temps (rires).


Quelle est ton inspiration principale pour tes créations ?
Mes deux inspirations principales sont : la nature / le réel et la mode lolita. L'observation des véritables animaux, fleurs et pâtisseries m'aident beaucoup à obtenir une certaine précision dans mes créations. La mode lolita me permet d'imaginer et d'ajouter de la fantaisie à ce côté figuratif.

À quelle fréquence sors-tu de nouveaux designs ?
J'ai en permanence de nouvelles idées que je note dans des carnets. Cependant, elles n'aboutissent à une nouvelle création que lorsque le déclic se fait et que j'ai une image très nette en tête. Je dirais donc environ toutes les 2 semaines.

D'ailleurs, si je souhaite obtenir une de tes créations, quel délai dois-je prendre en compte ?
Tout dépend s'il s'agit d'une création en stock ou réalisée sur commande.
Pour les créations en stock, cela prend peu de temps (3-4 jours), sachant que je poste les colis les lundi et vendredi matins. Il faut ensuite compter 2 jours en moyenne pour une livraison (en France métropolitaine). Pour les créations faites sur demande, cela dépend du carnet de commandes du moment et du degré d'urgence. Mais j'indique par mail s'il y a un délai, la personne peut donc me prévenir si cela ne lui convient pas.


Je comprend que tu accepte les commissions ! Peux tu nous dire quels sont tes tarifs ?
J'analyse toutes les demandes personnelles, avant de dire si je pense pouvoir les réaliser ou non. Je me base en général sur un dessin et / ou des instructions que m'envoie la personne intéressée par mail. Pour les tarifs, ils sont variables suivant les matériaux et le nombre d'heures passées à réaliser la création. Je donne une idée du prix avant de commencer. Je demande généralement un acompte, en particulier si je n'ai pas en stock certains des éléments demandés pour la réalisation (par exemple, une chaîne en argent 925). Actuellement, la fourchette de prix de mes créations se situe entre 12 € et 35 €.


Quels sont tes objectifs en tant que marque indie ?
Ah, le moment des ambitions ! (sourire). Je souhaiterais participer à montrer que les grandes marques comme les toutes petites peuvent proposer des produits de qualité et ayant une identité. Je travaillerai dans ce sens, et je crois que le fait-main permet de se rapprocher de cet idéal.
J'aimerais également réaliser des partenariats à l'occasion avec d'autres créateurs, et pourquoi pas un jour des marques lolita (c'est un de mes rêves depuis longtemps).
Enfin, le dernier point et pas des moindres : j'espère que certaines de mes créations pourront susciter de l'intérêt auprès des communautés française et internationale et que des Lolitas prendront plaisir à porter mes bijoux. C'est difficile de trouver les mots justes, mais j'éprouve un vrai bonheur en voyant quelqu'un apprécier et porter une de mes réalisations.

Et pour finir, as-tu quelques mots à dire à la communauté lolita?
Je dirai simplement que je suis heureuse d'appartenir à la communauté lolita car cette « mode » est plus que cela pour moi. Alors si d'autres Lolitas trouvent des choses qui leur plaisent dans ce que je crée, j'en serai ravie, et j'espère que leur soutien pourra m'aider à continuer dans cette voie. Merci d'avoir lu cette interview.

Merci d'aller à la fin de l'article pour plus de liens et de photos ♥


♥ ~ English Version ~ ♥


Hello Marion! First of all thank you for having accepted this interview. Could you tell us who is behind the brand, what is your career path?
Thank you for this interview, thank you to all the persons who read it. 
Behind “La Fabrique de Miss Red” is a young woman who didn’t plan at all to do crafts… even though I’ve always loved arts domains, I started my path in paramedical studies. After discovering the polymer clay material during my first year of higher education, I’ve started to get more and more involved in jewelry-making. A health problem during my third year opened my eyes, and made me understand that I’d better follow what makes me happy; I quit the studies and started to build my business.
Marion, the "La Fabrique de Miss Red" owner

Do you wear lolita fashion regularly or are you just passionate by this universe?
I’ve been interested in lolita fashion for long years, I wear it during various events (as for parties or outgoings) and sometimes on a daily basis for my own pleasure. When I’m working I’d rather wear a more practical outfit (that I’m not afraid to stain), but the truth is that I’d like to wear more often classical lolita and otome kei clothes.

When have you created your brand and what did gave you the desire to create it?
I’ve created “La Fabrique de Miss Red” in 2016. For the record, I’ve discovered the polymer clay (the material I'm using for most of my creations) back in October 2012, thanks to the French forum named “Gothic lolita” (that is rather inactive nowadays)… this material and the ways it can be worked have been a revelation to me. 
I was struggling finding jewelries for my taste, and thanks to it I was finally able to give free rein to my imagination! Better still, I even found the possibility to create accessories that could fit perfectly my coordinates. Of course, my first tries in modelling were a kind of disaster (laughs).
 

What is your main inspiration for your creations?
My two main inspirations are: the nature/the real life and lolita fashion. Observing animals, flowers and pastries help me a lot in obtaining a nice degree of accuracy in my creations. Lolita fashion helps me to imagine and to add a bit of fantasy to my figurative side.

How often do you release your designs?
I have new ideas every day that I note in a notebook. However, they end in a new creation only when I have the "ah ha!" moment that gives me a clear idea. That’s why I’d say every 2 weeks.

By the way, if I want to by one of your creations, how long do I have to wait between its conception and its sending?
It depends on whether it’s a made to order or in stock creation For in stock creations, it’s pretty quick (3 to 4 days), I ship all packages on Monday and Friday mornings. After that it takes up to two days for delivery in France. For all made to order items, it depends upon our order book and the degree of emergency. That’s why I always warn my customers when there is a delay, this way they can tell me if that’s okay for them or not.

So, you do made to order creations. Could you tell us your price for that kind of work?
I take into consideration every demand before saying if I can do it or not. I base myself on the drawings and / or the instruction I’ve been sent by my customer.
For the price, it varies upon the used materials and the time I spend on the creation. I give an idea of the final price before starting, and I generally ask for a deposit, especially if I don’t have the asked supplies (for instance, a silver 925 chain). For now, the price range for my creations is between 12€ and 35€.

  
Do you have an objective as a lolita brand?
Ah, time for talking about the ambitions (smile). I’d like to help showing that big brands and smaller ones can propose quality products and have their own identities. 
I work for that and I believe that handmade items can help achieving this ideal. I’d also love to work with other creators in a partnership and, why not, working with a lolita brand someday (it has been my dream for a while). 
Finally, the last but not the least: I really hope that some of my creations will generate interest in the local and international lolita communities, and that the lolitas will enjoy wearing my jewelries. It’s hard to find the best words, but, it makes me really happy when I see someone who wear and like one of my creations.

Finally, do you want to say something more to the lolita community?
I’d only say that I’m happy to be a part of the lolita community because this “fashion” is way more than clothes for me. Thus, if other lolitas find my work interesting, I’m happy, and I hope that with their support I’ll be able to continue to do so. Thank you for reading this interview.

Pour en savoir plus :
For more information:

- Website:                ♥♥♥
- Facebook Page:      ♥♥♥
- Instagram:            ♥♥♥

Mail: miss.red.fabrique@gmail.com